Interview avec Matthieu Becamel, directeur marketing et communication chez Maiia

En 3 mots, quelle est votre activité ?

Notre activité consiste à faciliter la relation de soin entre patients et 100% des professionnels de santé (médecin, pharmacien, infirmier…).

Pour ce faire, nous leur proposons l’assistance digitale santé Maiia (évolution de Docavenue et RDVmédicaux), qui est une plateforme de services complets et évolutifs tels que :

  • Un agenda et prise de RDV en ligne
  • Une solution de téléconsultation avec ou sans RDV

Qui ciblez-vous ?

Tous les professionnels de santé. Ils sont d’ailleurs déjà 100.000 à utiliser l’agenda et plus de 8.000 médecins la téléconsultation Maiia. Sur le mois de mars nous avons enregistré 100 000 téléconsultations.

Selon vous, quels sont vos points forts ? 

Nous avons la chance d’en avoir plusieurs.

Le premier est notre appartenance au groupe Cegedim, une entreprise innovante de technologies et de services spécialisée dans la gestion des flux numériques de l’écosystème santé et BtoB depuis 50 ans. Nous héritons et disposons ainsi d’un savoir-faire technologique fort et d’un soutien humain et financier important.

Ensuite notre plateforme, nos solutions très récentes s’appuient sur les dernières technologies et intègrent 2 ans de retours d’expérience des professionnels et des patients utilisateurs de Docavenue. De fait, elles sont aujourd’hui les plus complètes du marché.

Aussi, sur nos 150 collaborateurs Maiia, plus de 40 sont des développeurs de talent et permettent aux solutions Maiia d’évoluer et de s’améliorer sans cesse.

Autre point important, nous sommes les seuls à proposer de la téléconsultation médicale instantanée. C’est-à-dire que les médecins utilisateurs de Maiia peuvent à tout moment se rendre disponibles pour leurs patients, sans RDV.

Enfin, Maiia est disponible sur le web : www.maiia.com et également en application mobile Apple et Android pour les utilisateurs les plus nomades.

Quels sont vos challenges pour 2020 ? Et pendant la crise du Covid-19 ?

Notre challenge est de devenir l’assistance digitale santé de référence en France pour 100% des professionnels de santé. C’est pour cela que nous équipons non seulement 100 000 médecins mais aussi près de 1000 officines aujourd’hui pour accompagner les patients les plus vulnérables ou les moins digitalisés, et très prochainement les infirmiers et progressivement tous les métiers paramédicaux.

Depuis le début de la crise sanitaire, la téléconsultation apparaît comme une vraie solution pour ralentir la progression de la pandémie. Nous avons constaté une progression nette de 40 % en termes de téléconsultations dès le début du stade 2. Depuis le confinement, cette progression a explosé. Mi-mars par exemple nous étions à plus de 15.000 consultations sur Maiia et ce nombre est monté à 100.000 à la fin du mois. 

Comment gérez-vous vos recrutements ? 

On peut faire des recrutements à 100% à distance dans certains cas. Sur la partie R&D, on fait normalement un entretien en physique mais nous avons dû nous adapter face à la situation de confinement.